Calcul retraite

Ce que vous devez savoir pour calculer votre retraite

Toute personne qui travaille en tant que salarié et cotise au régime général, soit plus de 17 millions de personnes en France, peut se demander comment sera fixé le montant de sa future pension de vieillesse. Malgré un calcul complexe qui dépend de différents facteurs, il est possible de se faire une première idée de ce que vous toucherez. Explications.

Une formule qui dépend de certains paramètres

Au régime général, le montant de sa pension est déterminé selon la formule : « salaire annuel moyen x taux de pension x (nombre de trimestres validés/durée de référence pour obtenir une pension à taux plein) ».

Ainsi :

le salaire annuel moyen est déterminé en calculant la moyenne des salaires bruts ayant donné à des cotisations au régime général durant les 25 meilleures années de sa carrière. Seuls les salaires, les primes et les périodes de congé maternité sont pris en compte dans la limite du plafond de la Sécurité sociale. Si vous avez travaillé moins de 25 ans, c’est la moyenne de vos salaires bruts durant vos années de travail qui primera.

la durée d’assurance, soit les trimestres validés, figure sur votre relevé de carrière. Si celle-ci est au moins égale à la durée de référence, vous percevrez une pension complète au taux plein.

Si elle est inférieure, votre pension sera minorée au prorata. 

Certains trimestres, bien que non cotisés, peuvent s’ajouter à votre durée d’assurance. C’est ainsi que les périodes de congé maternité, de chômage indemnisé, de service militaire, de maladie… peuvent amener à des trimestres dits assimilés. D’autres situations bien spécifiques comme le fait d’avoir cotisé à plusieurs régimes peuvent jouer sur votre durée d’assurance. Renseignez-vous. 

la durée de référence varie en fonction de votre année de naissance. Elle est fixée aujourd’hui à 168 trimestres pour une personne née entre 1961 et 1963 et 172 pour une personne née après 1973.

le taux de pension maximum est fixé à 50 % dans le secteur privé si vous remplissez la condition de durée d’assurance permettant de bénéficier du taux plein ou si vous avez atteint l’âge permettant d’obtenir le taux plein de façon automatique, soit 67 ans.

Bon à savoir

D’autres formules et d’autres éléments sont bien entendu appliquées et pris en compte si vous êtes fonctionnaires, indépendants, agriculteurs, artisans… et vous aurez à vous tourner vers les caisses adaptées pour en connaître les modalités.

Pour rappel, à ce jour, un projet de loi instituant un système universel de retraite est examiné par le Parlement. Les règles relatives à la retraite risquent d’être prochainement modifiées.

Pour vous aider, certains documents indispensables

Pour y voir plus clair et savoir où vous en êtes, des documents comme :

- le relevé de situation individuelle pour calculer sa retraite est disponible à partir de l’âge de 35 ans. Il permet d’obtenir un bilan du nombre de trimestres validés. Il est ensuite mis à jour tous les 5 ans et vous est directement envoyé sans demande préalable.

- l’estimation indicative globale récapitule vos droits et propose une première estimation de votre pension. Ce document vous est envoyé à partir de 55 ans, puis tous les 5 ans jusqu’à votre départ à la retraite.

Par Florence Massin