relevé de situation

Comment lire le relevé de situation individuelle de sa retraite ?

A partir de 35 ans, le relevé de situation individuelle est envoyé tous les cinq ans à chaque personne pour l’informer de ses droits à la retraite. Qu’inclus les éléments présents dessus ?

A partir de 35 ans, le relevé de situation individuelle est envoyé tous les cinq ans à chaque personne pour l’informer de ses droits à la retraite. Qu’inclus les éléments présents dessus ? « Toute personne a le droit d'obtenir (…), un relevé de sa situation individuelle au regard de l'ensemble des droits qu'elle s'est constitués dans les régimes de retraite légalement obligatoires » précise l’article L161-17 du code de la sécurité sociale. D’ailleurs, si le relevé de situation individuelle est envoyé tous les cinq ans à partir de 35 ans à chacun, il est aussi possible de le consulter à tout moment sur internet via son espace personnel sur le site de l’assurance retraite. Ce document est inter-régime, c’est-à-dire qu’il regroupe des informations des différentes caisses de retraite.

Dans sa première partie, il montre le nombre de trimestres cotisés jusqu'alors, pour chacun des régimes, ainsi que la durée d’assurance totale. Ce document renseigne également les points de cotisation dans les différentes retraites complémentaires. On peut compléter et préciser ces informations avec d’autres documents, comme le relevé de carrière. Celui-ci récapitule, année par année, les droits obtenus jusqu’à alors. Contrairement au relevé de situation individuelle qui est envoyé automatiquement, il faut demander, à partir de ses 35 ans, à chacun des régimes de retraite auxquels vous avez cotisé.

Bon à savoir

Avec ces informations, il est possible d’anticiper un peu mieux le nombre de trimestres avant de pouvoir partir à la retraite à taux plein, ainsi que simuler son montant. A noter que si vous avez un projet d’expatriation, vous pouvez demander un rendez-vous sur les règles d'acquisition de droits à pension à votre caisse de retraite. A partir de 55 ans, le relevé de situation individuelle est envoyé avec une estimation indicative globale (EIG) pour le montant de la retraite, si elle est prise à l’âge légal de 62 ans ou à l’âge de la retraite à taux de plein, 67 ans. Ces calculs sont les plus complets. Ils intègrent les éventuelles décotes, surcotes, les trimestres et majorations pour enfants, les trimestres assimilés pour chômage, maladie, service militaire…

Que faire en cas d’erreur dans le relevé de situation individuelle ?

Vérifier ce relevé est important car il sert à calculer les conditions de départ à la retraite. Le plus simple est de demander directement la régularisation auprès de la caisse de retraite. Une erreur sur un relevé à 35 ans est évidemment moins urgente à corriger que si elle est présente à 55 ans. Toutefois, il est normal que certains trimestres n’apparaissent pas sur le relevé de situation individuelle. C’est par exemple le cas des périodes travaillées à l’étranger. Les trimestres et points obtenus lors du service militaire ou cotisés lors d’un congé maternité ne sont pas non plus notifiés, même s’ils rentrent bien en compte pour la future retraite. En revanche, ils doivent apparaître dans le relevé de carrière.