service à la personne

De quelles aides puis-je bénéficier en cas de maintien à domicile ?

Selon l’INSEE, la population française compte près de 20,5 % de personnes âgées de 65 ans et plus au 1er janvier 2020. Cette tranche de la population comprend de nombreuses personnes dépendantes. Une étude révèle aussi que plus de 60 % d’entre elles vivent aujourd’hui à domicile. Une aide au maintien à domicile reste toutefois indispensable pour leur permettre de garder leur indépendance et leur mode de vie. Pour assurer ce maintien, plusieurs aides sont possibles. Les détails ci-dessous.

Les aides humaines

Choisir de rester chez soi lorsqu’on est une personne âgée n’est pas une démarche à prendre à la légère. Le vieillissement peut en effet entraîner une perte d’autonomie et de mobilité chez une personne.

Elle doit alors bénéficier d’une assistance régulière afin de faciliter ses gestes du quotidien. Assurée par des professionnels, la prise en charge concerne aussi bien la santé et l’hygiène que l’alimentation.

L’aide à domicile

L’aide à domicile désigne un professionnel proposant différents types de services liés aux activités sociales et aux tâches quotidiennes des personnes dépendantes. Aussi appelée « auxiliaire de vie », elle répond à des besoins spécifiques :

  • Jardinage
  • Bricolage
  • Préparation de repas
  • Lessive
  • Ménage

L’aide à domicile aide aussi la personne à se nourrir, à s’habiller, à se laver, à se lever et à se coucher.

L’aide-ménagère

L’aide-ménagère à domicile est une personne qui aide les personnes âgées à accomplir leurs tâches ménagères. Elle s’occupe essentiellement :

  • Du dépoussiérage,
  • Du passage de l’aspirateur,
  • De la vaisselle,
  • Du repassage,
  • De la lessive.

Les services d’une aide-ménagère à domicile sont accessibles dès lors que votre état de santé vous oblige à demander son aide ou si vous êtes âgés de plus de 65 ans. C’est aussi le cas si :

  • Vos ressources sont inférieures à           8 507,40 € ;

Vous ne bénéficiez pas de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

L’aide médicale infirmier

L’intervention d’un infirmier est nécessaire dès lors que des soins infirmiers et d’hygiène générale sont à réaliser pour le maintien à domicile d’une personne âgée, malade ou dépendante. Elle permet de fournir un accompagnement préventif ou curatif au patient.

Les prestations d’un infirmier portent essentiellement sur la surveillance médicale et les actes infirmiers classiques (escarres, pansements, piqûres…). Il peut être assisté par d’autres professionnels, tels que des aides-soignantes, des kinésithérapeutes et des ergothérapeutes.

La garde de nuit

Comme l’aide à domicile, la garde de nuit assiste une personne dépendante, mais pendant la nuit. Elle l’aide pour le coucher et assure la surveillance de son sommeil. Si l’individu fait l’objet de problèmes de santé, une aggravation de la maladie peut survenir. La garde de nuit se chargera alors de contacter un professionnel de la santé rapidement.

Les aides techniques

Les aides techniques s’apparentent à des objets compensant un handicap. Elles sont utiles pour permettre aux personnes dépendantes maintenues à domicile de réaliser leurs gestes du quotidien. Il s’agit notamment des personnes en perte d’autonomie liée à la vieillesse. Cela représenterait près de 1,5 million d’individus de 85 ans et plus en 2018.

Vous pouvez distinguer les aides pour :

  • Communiquer (téléassistance, appels vidéo, téléphones fixes pour seniors…) ;
  • Mieux entendre (boucles d’induction magnétique, casques pour télévision, audioprothèses…) ;
  • Ne pas oublier la prise de médicaments (aide-mémoires numériques et pilules électroniques) ;
  • Le repérage dans le temps (montres parlantes, calendriers éphémérides, horloges avec date…) ;
  • Se déplacer (tricycle pour adulte, cannes de marche, déambulateurs…) ;
  • S’asseoir et se lever (barres d’appui verticales, fauteuils releveurs, rehausseurs de toilettes…) ;
  • Descendre et monter les escaliers (déambulateurs, montes-escaliers motorisés) ;
  • S’installer dans la baignoire ou la douche (marchepieds, mains courantes, sièges suspendus…).

À ces équipements s’ajoutent les aides pour faire la toilette, lire, jardiner, s’habiller, manger et cuisiner.

Il est à noter que les personnes souhaitant vivre à domicile peuvent profiter de différents types d’aides financières :

  • Aide-ménagère
  • Plan d’action personnalisé
  • APA
  • Aides locales des centres communaux d’action sociale (CCAS)

Mises en place par l’État, ces allocations et subventions leur permettent d’accéder facilement aux aides humaines et techniques du maintien à domicile.

Tahir Benjamina

Recommandations