formation

Démission : quelles démarches (auprès de sa RH) pour se reconvertir ?

Vous souhaitez quitter votre employeur pour changer d’emploi ou monter votre propre projet ? Cette décision ne se prend pas à la légère et mérite préparation et réflexion. Toutefois, démissionner pour changer de parcours professionnel est une démarche encadrée par des lois qui protègent le salarié. Avant de vous lancer, n'hésitez pas à contacter le RH de votre entreprise afin d’évaluer vos droits.

La décision de changer d’emploi ne se prend pas à la légère surtout lorsque cela implique de démissionner. Consulter le RH de son entreprise va permettre de faire un point sur ses droits et ses aides potentielles et de négocier une rupture conventionnelle. Il est important, en effet, de ne pas agir seul et de bénéficier de conseils et d’appuis afin de bien préparer son projet.

Bénéficier d’un suivi personnalisé

Vous souhaitez changer d’univers professionnel et vous reconvertir ? Vous pouvez rencontrer un Conseil en évolution professionnelle. Ce dispositif d'accompagnement gratuit et personnalisé va vous permettre d’effectuer un bilan sur votre carrière et d’organiser un plan de reconversion. Une vue d’ensemble sera proposée pour étudier les solutions de viabilité du projet professionnel, d’en mesurer les risques et les aspects et de respecter les étapes pour le mettre en place.La consultation de votre compte personnel de formation (CPF) peut également vous aider à financer un bilan de compétence pour affiner votre projet professionnel.

Percevoir le chômage suite à une démission

Depuis 2019, la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » donne la possibilité au salarié qui souhaite démissionner pour se reconvertir de percevoir une allocation de chômage à condition : 

  • de justifier d’au moins 5 ans d’ancienneté dans la même entreprise réalisés chez un ou plusieurs employeurs, à l’exclusion des congés sans solde ou sabbatiques et des périodes de disponibilité,
  • de recourir à un conseil en évolution professionnelle avant de donner sa démission,
  • de faire valider le sérieux de son projet de reconversion par une commission paritaire régionale.

Le demandeur dispose alors de 6 mois pour s’inscrire à Pôle emploi et démarrer sa formation ou son activité pour pouvoir être indemnisé.

Négocier une rupture conventionnelle

En accord avec le RH de son entreprise, une rupture conventionnelle permet à un salarié et à son employeur de rompre à l’amiable le contrat de travail qui les lie.

Ce dispositif donne droit au salarié de percevoir une indemnité de rupture et lui donne la possibilité de bénéficier d’allocations de chômage. Toutefois, poser sa démission n’est pas obligatoire pour se reconvertir et ne doit intervenir qu’à l’issue d’un processus de transition.

Les étapes de la reconversion 

1. Vérifier de remplir toutes les conditions pour bénéficier de l'allocation chômage

2. Élaborer son projet

3. Valider son projet

4. S’inscrire à Pôle emploi

Recommandations