mains

EHPAD, résidence pour personne âgées, accueil familial : comment choisir ?

Les solutions d’hébergement pour les personnes âgées sont nombreuses. Mais le choix d’une maison de retraite ou d’une résidence autonomie va dépendre de plusieurs paramètres comme l’état de santé, les revenus et la situation familiale du futur résident. Découverte.

La maison de retraite

Nombre de maisons de retraite aujourd’hui sont médicalisées (EHPAD) et sont réservées aux personnes en grande dépendance. Les résidents bénéficient en général d’un espace privatif avec une chambre individuelle et des prestations collectives (restauration, entretien du linge, animations…) en plus de soins adaptés.

Pour le choisir :

  • mieux vaut demeurer près de l’ancien domicile du résident ou à proximité de ses enfants pour qu’il puisse recevoir les visites d’amis, de sa famille…

Le site www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr propose un comparateur de prix de l'ensemble des établissements réservés à un public âgé. Grâce à cet outil, vous pouvez calculer ce qu’il restera à payer pour le résident à la fin du mois, après déductions des différentes aides.

* allocation personnalisée d’autonomie

** D’une région à l’autre, ce tarif moyen lié à l’hébergement peut fortement varier. 

Les résidences seniors

  • Les résidences autonomie : réglementées, elles doivent délivrer un espace personnel (petit appartement) avec un ensemble de prestations comme la restauration, des possibilités de soins, voire d’autres services comme le ménage, les courses et des activités collectives. Elles sont généralement peu, voire pas du tout, médicalisées et conviennent à des personnes autonomes.

L’accueil familial

C’est quoi : moyennant une pension, un « accueillant  familial »* met à la disposition d’une personne âgée vivant seule ou d’un couple une chambre individuelle tous conforts à l’intérieur de son logement.

Des règles spécifiques :

la pièce doit avoir une surface minimale de 12m2 pour une personne seule, et de 20m2 pour un couple. Le(s) pensionnaire(s) doit(vent) avoir un accès libre aux lieux communs comme la cuisine, le salon, la salle de bain… et disposer d’un chauffage et de sanitaires à proximité immédiate.

L’accueil peut être permanent ou temporaire, à temps plein ou temps partiel (de jour ou de nuit) et concerner les personnes âgées autonomes ou pas.


Des obligations :

les familles d’accueil sont contrôlées et agréées par le conseil général**. Elles doivent prendre en charge les besoins de leurs pensionnaires comme les aider à se laver, s’habiller, se lever, partager les repas… Il peut avoir jusqu’à 3 personnes par foyer.



Le coût : comptez autour de 1300 à 1500€ par mois.

* qui ne doit pas avoir de lien de parenté avec les personnes accueillies.

** la liste des accueillants familiaux est disponible auprès du conseil général. Des associations comme Famidac ou CetteFamille donnent également une liste d’accueillants : www.famidac.fr ou www.cettefamille.com.