domicile

Être aidé et soigné à domicile : à qui s'adresser ?

Rester chez soi pour un proche en perte d’autonomie est un vrai défi. De nombreux services et soins à domicile peuvent permettre d’aider les personnes qui ne peuvent plus s’occuper de certains actes du quotidien comme préparer leurs repas, faire sa toilette...

Faire appel à une aide à domicile

Quel que soit le service choisi (toilette, préparation des repas, ménage, courses…), il existe deux façons de faire appel à un service d’aide à domicile :

  • en contactant un service prestataire habilité par le conseil départemental à intervenir auprès des personnes en perte d’autonomie. Les tarifs sont encadrés et les personnes envoyées sur place sont des salariés.

  • ou en se tournant vers un service mandataire, qui joue les intermédiaires en vous mettant en relation avec un(e) professionnel(le) qu’il estime compétente. La personne qui a besoin d’être aidée devient l’employeur d’une aide à domicile. La société de services aide à rédiger un contrat de travail et à réaliser des feuilles de salaire et un suivi.

A qui s’adresser : le mieux est de contacter le point d’information local, le CCAS (centre communal d’action sociale) ou le CLIC (Centre local d'information et de coordination) de la commune du proche aidé, qui ont à leur disposition une liste complète des sociétés de services et d’aides à domicile.

Le portage des repas

Avec l’âge, l’appétit diminue et la baisse de mobilité emmène des difficultés à réaliser ses courses. Pour prévenir les risques de dénutrition, le portage des repas permet de continuer à manger des repas équilibrés et complets.

A qui s’adresser : les services sociaux de certaines communes ou des sociétés de services d’aide à domicile

Comment : les personnes bénéficiaires choisissent le nombre de repas souhaité et leurs menus à partir d’une proposition communiquée chaque semaine. Les repas peuvent être adaptés aux besoins nutritionnels et sont livrés sous forme de plateaux-repas à réchauffer.

Bon à savoir

Sachez-le : certaines communes participent au financement du portage et l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) peut prend en charge une partie des frais.

Les soins à domicile

Si vous avez besoin d’actes infirmiers (pansements, distributions de médicaments, injections...), ou d’aides à la toilette, renseignez-vous auprès d’un SSIAD (services de soins infirmiers à domicile). Ces interventions sont prises en charge par l’Assurance maladie, contribuent au maintien des personnes à leur domicile en évitant l’hospitalisation et l’entrée dans un établissement d’hébergement.

Pour qui : ces services se réalisent sur prescription médicale auprès des personnes âgées de plus de 60 ans, malades ou en perte d’autonomie, ou des personnes de moins de 60 ans handicapées ou atteintes d’une maladie chronique.

Pour trouver un SSIAD près de chez vous : https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/resultats-annuaire?service=service

Quelques adresses

En plus de contacter les services sociaux concernés auprès de sa commune, vous pouvez également consulter l’annuaire des services à la personne du ministère de l’Economie et des Finances (https://www.entreprises.gouv.fr/services-a-la-personne/annuaire-des-organismes-services-a-la-personne), le guide des services d’aides et de soins à domicile (https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/), celui de la FEDESAP (fédération française des services à la personne et de proximité – www.fedesap.org), de l’UNA (Union nationale de l’aide – www.una.fr), et de l’ADMR (aide à domicile en milieu rural – www.admr.org).