Formation à distance

Formation à distance : rendre des cours attractifs pour éviter le décrochage

Devenus incontournables depuis la crise sanitaire, les cours en distanciel font appel à des techniques spécifiques pour rester attractifs et pertinents. Adapter les contenus, être à l’écoute, choisir les bons outils, assurer un suivi et rendre les cours dynamiques sont indispensables pour éviter le décrochage des étudiants.

La pandémie de Covid 19 a rendu les classes virtuelles indispensables au monde de la formation, obligeant les établissements, les enseignants et les élèves à s’adapter dans l’urgence. Mais animer une formation à distance et digitaliser des contenus requièrent un certain nombre de contraintes pour que les cours conservent tout leur intérêt. 

Des outils adaptés 

La formation à distance a profondément bousculé la façon d’enseigner et d’apprendre. C’est en effet depuis son domicile que chacun se connecte pour que le groupe prenne corps. Disposer d’un ordinateur ou d’une tablette est donc devenu la base pour participer à un cours. Mais  les niveaux numériques des individus sont tous différents et certains outils peuvent se révéler trop compliqués à l’usage. Le formateur doit donc s’assurer que les outils choisis correspondent au besoin de la formation, qu’ils ne soient pas trop nombreux et que tous les participants soient en mesure de les utiliser.

Un contenu dynamique

Suivre des cours à distance peut rapidement devenir fastidieux depuis son domicile, privé d’interaction avec les élèves et les enseignants. Pour rester attractif, un cours à distance ne doit pas devenir la lecture d’un cours en présentiel. L’enseignant doit ainsi se montrer créatif et varier ses activités afin de mobiliser l’intérêt de ses élèves et les faire réagir. Il est également essentiel  de continuer à faire intervenir les élèves à distance afin de préserver une dynamique de groupe et toujours de vérifier régulièrement que les consignes sont claires et bien comprises.

Assurer un suivi

Pour que le groupe soit homogène et que les candidats restent impliqués, il faut s’assurer :

  • D’un nombre juste de participants qui doivent pouvoir s’identifier à distance et interagir entre eux et avec le formateur. 
  •  A maintenir un lien permanent et personnalisé avec les candidats de sorte qu’aucun d’entre eux ne se sente isolé.
  • A assurer un suivi pédagogique et à prendre en compte les freins et les difficultés de chacun.

La formation à distance en chiffre

Suite à la crise sanitaire, les offres de formations qui souhaitent basculer vers du 100% à distance ont quasiment été multipliées par 2 en 1 an.

Les organismes de formation sont 3 fois plus nombreux à vouloir augmenter la part de leur catalogue proposant des dispositifs 100% à distance, même si la situation sanitaire revient à la normale. 

La classe virtuelle est jugée efficace à hauteur de 85% (contre 82,7% l’an passé).

Source : https://www.defi-metiers.fr/sites/default/files/users/225/istf.pdf

Sandrine.y

Recommandations