carrière

Formations seniors : les meilleures pistes de reconversion

Changer de métier est possible à tout âge ! Que le projet soit motivé par un licenciement ou par le désir de travailler dans un secteur plus en accord avec ses désirs, se reconvertir à 50 ans reste une occasion de s’ouvrir à une nouvelle vie. Mais pour relever ce challenge, il convient de bien choisir sa formation et de trouver un programme adapté au projet, dispensé par un organisme de formation reconnu, qui présente des garanties en termes de contenu et de qualité et qui reste accessible financièrement.

Bilan de compétences, un outil pour rebondir

Même avec un projet défini en tête, il est toujours utile de faire le point sur sa carrière, d’évaluer ses objectifs, de valoriser ses compétences et son expérience et de mesurer ses freins. Le bilan de compétences permet de réfléchir en profondeur à son projet de reconversion. Réparti sur plusieurs semaines, il peut être organisé par Pôle emploi et faire l’objet d’une prise en charge via l’Aide Individuelle à la Formation ou être réalisé par un organisme spécialisé, extérieur à l’entreprise. Généralement, le bilan de compétences est assuré par le Fongécif ou l’OPCA.

Destiné aux salariés âgés de 45 à 55 ans, le bilan de compétences senior offre la possibilité de redynamiser une carrière, d’élargir des perspectives ou encore de mettre en place des outils pour faire concilier vie personnelle et développement professionnel. Ce dispositif, inclus dans le plan de formation de l'entreprise, est particulièrement utile aux personnes qui envisagent des changements radicaux au niveau de leur activité, de leur statut ou même de leur région.

Pour ceux qui hésitent à se lancer, il existe aussi des bilans de compétence gratuits proposés par de nombreux sites web mais dont la fiabilité reste limitée.

Des formations sur mesure

Chaque salarié peut mobiliser son CFP afin d’user de ses droits pour bénéficier d’une formation au sein ou à l’extérieur de son entreprise. Les possibilités sont nombreuses dans tous les secteurs d’activités et particulièrement pour ceux qui recrutent le plus : services, grande distribution, industrie de pointe, etc. Les organismes de formation ont obligation d’être certifiés. Ces labels accréditent la qualité du contenu dispensé et de l’équipe pédagogique. Il est également important de s’informer sur les objectifs du programme, sur ses débouchés, s’il s’agit d’une formation qui délivre un diplôme ou une certification.

Dans chaque région, le pôle emploi ainsi que le site Intercarif informent et orientent les personnes en recherche de reconversion sur des formations disponibles. Certaines d’entre elles peuvent aussi être rémunérées : les projets se traitent individuellement en fonction de la situation professionnelle de chaque demandeur.

Depuis la crise sanitaire, les offres de formation à distance se sont multipliées. Ces modules attractifs exigent toutefois de pouvoir étudier depuis son domicile, une capacité qui n’est pas toujours à la portée de tous.

Sandrine Youknovski