Les spécificités des maisons de retraite médicalisées

Soumis par admin le lun 08/02/2021 - 14:16
couple senior

Selon une enquête de la DREES menée auprès des établissements d’hébergement pour personnes âgées, les seniors résidant des institutions étaient 728 000 fin 2015. 

Parmi ces personnes âgées, certaines sont autonomes mais d’autres rencontrent des problèmes de santé qui nécessitent une assistance accrue. 

Elles ont alors la possibilité d’intégrer des maisons de retraite médicalisées. Ces lieux d’hébergement et de soin accueillent spécifiquement les personnes âgées qui ne peuvent plus assumer les actes quotidiens seules que ce soit de façon transitoire ou définitive.

Des équipes pluridisciplinaires

Le personnel d’une maison de retraite médicalisée se compose de différents professionnels de santé ou d’encadrement. Ainsi, y travaillent des médecins, des infirmières, des aides-soignantes, des psychologues ou des professionnels œuvrant dans le paramédical comme des kinésithérapeutes, des ergothérapeutes ou encore des pédicures. Des médecins spécialistes peuvent aussi être sollicités. 
 

3 types de structures

Il existe plusieurs types de maisons de retraite médicalisées et en premier lieu les Ehpad (Établissement d’hébergement pour Personnes Âgées dépendantes). Ces établissements d’hébergement accueillent des personnes âgées de plus de 60 ans qui ont besoin d’aide et leur proposent l’hébergement, la restauration, des animations et  des soins.

Les EHPAD accueillent entre 50 et 120 résidents, dans des chambres simples la plupart du temps mais aussi parfois doubles.

Les Maisons d’Accueil de Personnes Âgées Dépendantes (MAPAD) représentent une autre solution offerte aux seniors à la santé fragile. Elles prennent en charge des personnes âgées totalement dépendantes qui ont besoin d’une présence permanente pour se laver, s’habiller ou s’alimenter , etc.

Équipées et encadrées par un personnel médical conséquent et souvent permanent, elle sont souvent situées dans les centres villes et proposent un accueil collectif afin de rompre l’isolement. 

La capacité de ces structures est limitée à 80 places. Elles ont souvent les mêmes caractéristiques qu’un EHPAD mais ne proposent que des chambres individuelles.

Structures hospitalières, les USLD (Unités de Soins de Longue Durée) accueillent, quant à elle, des personnes très dépendantes qui nécessitent une surveillance et doivent prendre des traitements médicaux.

Prise en charge des seniors avec des troubles cognitifs

Des établissements spécifiques peuvent aussi accueillir des personnes souffrant de troubles cognitifs. C’est le cas des unités d’hébergement renforcée (UHR) qui sont intégrées à des Ehpad ou à des USLD. Elles prennent en charge 12 à 14 seniors qui ont des maladies de type Alzheimer ou apparentées.

Enfin, les unités cognitivo comportementales (UCC) accueillent de façon temporaire des patients valides qui souffrent de la maladie d’Alzheimer ou d’autres démences et qui ont des problèmes de comportement.