mutuelle payer moins chère

Mutuelle santé senior : ce qu’il faut regarder pour payer moins cher

Avec en moyenne un coût 1 732 € par an en 2018 selon un recensement du site LeComparateurAssurance.com, les contrats de complémentaire santé des seniors sont un budget important : ils représentent près d’un mois et demi d’une pension moyenne. En effet, les dépenses de santé sont plus régulières et conséquentes. Des complémentaires spécifiques pour les seniors existent pour mieux couvrir les nouveaux besoins et éviter des garanties superflues.

Identifier ses nouveaux besoins et prioriser 

Première étape pour bien choisir sa mutuelle santé senior : « se poser des questions sur ses besoins » insiste Josette Guéniau, experte de l’assurance complémentaire santé et qui conseille les assureurs santé dans le cabinet Joxa. « Le choix de la complémentaire santé dépend de multiples facteurs comme son aversion au risque, ses revenus, sa région », complète-t-elle.  « Un des premiers conseils, c’est de s’interroger sur l’intérêt à un très bon remboursement sur les lunettes », affirme Josette Guéniau.

« C’est souvent conseillé, mais chez les seniors, les lunettes durent longtemps » : elles se cassent peu facilement, et sont changées assez rarement.

« Il faut donner plus de poids aux conditions de remboursement de l’hospitalisation. »  Autre point important, le remboursement des dépassements d’honoraires : même dans le cas d’un contrat responsable, la couverture est limitée. 

« Il est important de se renseigner car il y a de grandes disparités entre les régions. De plus en plus de sites internet les renseignent. » 

Comparer en utilisant la loi Evin

Se replonger dans la recherche d’une complémentaire santé après avoir profité d’une mutuelle d’entreprise demande du temps. Au moment du passage à la retraite, la loi Evin permet de garder la mutuelle entreprise (en payant la part employeur) pendant trois ans avec une augmentation limitée les trois premières années : cela peut offrir un peu de répit. Demander plusieurs devis est nécessaire pour faire jouer la concurrence et réduire les coûts.

Bon à savoir

Il est également possible d’avoir recours à des comparateurs en ligne ou des courtiers en assurance.  Les mutuelles peuvent s’être constitué un réseau de soin : il s’agit d’un partenariat avec des professionnels de santé qui limitent leurs tarifs et se conforment à des critères de qualité pour une gamme de produits. Cette solution, peu connue parfois par les assurés eux-mêmes, permet de réaliser des économies importantes.

Demander des aides : la complémentaire santé solidaire 

Pour les personnes avec de faibles revenus, des aides existent pour diminuer la facture. Depuis le 1er novembre 2019, la Complémentaire santé solidaire, qui remplace l’Aide au paiement d'une complémentaire santé, permet aux personnes en dessous d’un niveau de revenu de ne rien payer ou moins de 1€ par jour et par personne dans le foyer, pour une couverture mutuelle.

Elle ouvre aux anciens bénéficiaires de l'aide pour une complémentaire santé (ACS) les mêmes droits. Pour un couple, le revenu ne doit pas excéder 18 126 euros pour en bénéficier.  Elle ouvre droit à la prise en charge du forfait journalier hospitalier tout comme certains dispositifs médicaux, tels que canne, fauteuil roulant…