petite retraite

Petite retraite : de quelles aides puis-je profiter ?

A l’âge de la retraite, les revenus diminuent. 6% des seniors vivent sous le seuil de pauvreté selon étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees). Des aides existent mais pourtant, certains bénéficiaires potentiels ne les demandent pas.

L’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa)

L’arrêt d’une activité professionnelle entraîne une diminution du revenu, qui peut être aggravée par des dépenses supplémentaires en matière de santé ou de dépendance, ou par la perte du conjoint. Des mécanismes de solidarité existent, à commencer par l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), qui a remplacé le minimum vieillesse. Elle est réservée aux personnes au-dessus de 65 ans, 60 à 62 ans si la personne est en situation de handicap ou ancien combattant. Les revenus doivent être inférieurs à un certain plafond : 10 838,40 € brut par an pour une personne seule (soit 903,20 € par mois), et 16 826,64 € brut par ans pour un couple (soit 1 402,22 € par mois) .

Toutefois certaines ressources, listées par la loi, ne doivent pas être prises en compte dans le calcul de ces revenus, comme l’Aide personnalisée au logement ou l’Allocation personnalisée d'autonomie. Le montant de l'Aspa est égal à la différence entre vos revenus et les plafonds pour bénéficier de l’allocation. Toutefois, les sommes versées à ce titre peuvent être récupérés lors de la succession, si elle dépasse 39000 euros en France métropolitaine. C’est l’une des raisons qui expliquent que beaucoup de retraités n’y ont pas recours. Elle se combine avec la méconnaissance, le sentiment de honte qu’éprouvent certaines personnes à demander des aides et la difficulté des démarches administratives, surtout celles dématérialisées.

[ #MesdroitsSociaux] Claudine appris qu’elle avait droit à l’allocation de solidarité aux personnes âgées avec https://t.co/QFTljNDVQ7 👵 Parlez-en aux aînés présents dans votre vie ! pic.twitter.com/7Wn87r442H

— Ministère des Solidarités et de la Santé (@MinSoliSante) October 1, 2019

Des aides spécifiques pour vivre avec la dépendance

Si la demande d’Apsa a été rejeté et que vous ne percevez pas de pension de retraite, vous pouvez toujours demander l’Allocation simple d'aide sociale pour personnes âgées. Il faut faire une demande auprès du Centre communal actions sociales de votre ville, pour y déposer une demande, qui doit être approuvée par le préfet. L’aide est aussi soumise à des conditions de revenus, le même plafond que pour l’Aspa mais auquel on doit enlever également les prestations familiales, créances alimentaires…

Bon à savoir

D’autres aides existent pour aider à faire face à la dépendance spécifiquement quand on est en situation de précarité si on a une petite retraite comme l’Aide sociale à l'hébergement qui paie la partie des frais d'hébergement en Ehpad non couverte par les revenus de la personne âgée. De même, pour les salariés retraités en situation de dépense, Action logement peut octroyer une aide jusqu’à 5000 euros pour adapter votre salle de bains et les toilettes.

Enfin, il ne faut pas oublier que les personnes âgées peuvent toujours bénéficier des aides comme l’Aide personnalisée au logement ou Allocation supplémentaire d'invalidité…