stéthoscope

Réforme 100% santé : ce qui change pour votre couverture complémentaire

Depuis le 1er janvier 2020, une sélection de lunettes et de couronnes dentaires sont intégralement remboursées par la hausse des plafonds de la sécurité sociale et les mutuelles avec la réforme 100% santé. En 2021, ce sera au tour d’audioprothèses. Découvrez quels produits sont concernés, et les craintes que cette mesure suscite.

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron en 2017, le reste à charge zéro en lunette, soin dentaire et audioprothèse a été voté dans la loi sur l’offre 100% santé en 2018 et est mis en application progressivement en 2020 et 2021. Une sélection de prestations ou de produits sans ne rien devoir payer sont ainsi garantis pour ceux qui possèdent une mutuelle. Les praticiens sont obligés de les proposer.

Remboursement pour les lunettes

Les montures et les verres de « classe A » sont intégralement pris en charge : un opticien doit en proposer au moins 17 différents pour les adultes et 10 pour les enfants. Les verres couvrent tous les besoins de corrections, et comprennent aussi des traitements comme l’anti-reflet ou de l’anti-rayures, ainsi que de l’amincissement.

Le remboursement maximum dépend du besoin de correction, et peut monter à 800€ pour des verres progressifs, et 100 euros pour la monture dans tous les cas selon le décret du 11 janvier 2019. Il est également possible de « panacher » avec d’autres formules : par exemple de prendre des montures de classe A et des verres de classe B dont les tarifs sont libres. Ces garanties seront limitées à une paire de lunettes tous les 2 ans.

Remboursement pour le soin dentaire

Bon à savoir

La loi 100% santé concerne notamment les couronnes et les bridges depuis janvier 2020, et concernera les dentiers en 2021. Les matériaux changent en fonction de la visibilité de la dent : pour les incisives et les canines, les couronnes et bridges en céramique sont comprises, mais le matériel est de la zircone pour les pré-molaires, et seules des couronnes métalliques sont incluses pour les molaires.

De plus, 3 actes sur 4 réalisés pour les prothèses seront soumis à des tarifs plafonnés, mais pas nécessairement remboursés intégralement. Le dernier tiers des actes réalisés par les dentistes reste à prix libre. Les sommes qui restent à la charge des patients pour les prothèses dentaires seront globalement réduites de 40 %, résume le site de la sécurité sociale Amélie.

Remboursement pour les prothèses auditives

Les audioprothèses sont divisées en deux catégorie avec la classe 1 qui va devenir en 2021 sans reste à charge pour les patients. Les appareils doivent répondre aux spécifications techniques décrites par un arrêté. Le remboursement atteindra 1700 euros par appareil et par période de quatre ans.

Hausse des cotisations des mutuelles ?

En 2020, 63% Français ont déjà renoncé ou reporté des soins, selon un sondage BVA pour France asso santé, une association d’usagers. Le reste à charge trop important est cité par quatre Français sur dix pour expliquer ce choix. La mesure est une bonne nouvelle mais elle pourrait se répercuter sur le prix des mutuelles : en 2019, l’augmentation de prime a été supérieure à 4 %, d’après des retours d’usagers compilés par l’association de consommateurs UFC-Que Choisir.  France Asso Santé souligne également que « pour bénéficier de l’offre 100% Santé sans reste à charge, il est nécessaire d’être couvert par une complémentaire santé. 95% de la population est aujourd’hui couverte, néanmoins ce taux passe à 12% parmi les populations les plus pauvres », dont 3% parmi les retraités précise le rapport 2019 de la Dress