Témoignage

« S’adapter au distanciel n’a pas toujours été facile ! »

En octobre 2020, Franck, en reconversion professionnelle s’engage dans une formation d’enseignant musicien. Mais suite aux mesures sanitaires liées à la pandémie de Covid 19, une grande partie des cours va s’effectuer en distanciel. Une expérience inattendue, qui oblige Frank a une mise à niveau en informatique pour pouvoir travailler depuis son domicile.

Âgé de 49 ans, Franck décide de se reconvertir et de quitter l’univers du bâtiment pour celui de la musique. Il s’engage alors, en octobre dernier, dans une formation d’enseignant musicien qui doit durer plusieurs mois. Mais très rapidement le second confinement fait basculer le cursus en distanciel.

Zest : Pourquoi avez-vous décidé de changer de profession ? Franck : Ma carrière passée dans le bâtiment s’est soldée par un burn out. J’étais épuisé physiquement et psychologiquement et un matin, je n’ai plus pu aller travailler… J’ai traversé des semaines difficiles qui m’ont conduit à une longue réflexion sur le sens que je voulais donner à ma vie. Alors je me suis dit « je lâche prise et j’avance » … C’est ainsi que j’ai décidé de me faire plaisir et de poursuivre mon chemin dans la musique qui est depuis longtemps ma passion.

Zest : Comment avez-vous trouvé votre formation ? Franck : J’ai cherché seul parmi toutes les formations dans le domaine de la musique celle qui pouvait le mieux me convenir, jusqu’à ce que je découvre le cursus d’enseignant musicien dispensé par le CFPM de Marseille. J’ai rempli un dossier qui a été validé par l’établissement puis contacté par Pôle emploi pour les démarches de financement.

Zest : Avez-vous obtenu facilement un financement ? Franck : Non, dans un premier temps, c’est le conseiller du Pôle emploi qui s’est occupé de remplir les demandes mais le financement m’a été refusé. Mais en raison du Covid, ma formation est devenue éligible au CFP (Compte de formation professionnelle). J’ai donc effectué une demande d’abondement en me connectant sur mon compte via Internet et ma formation a pu être complètement prise en charge grâce à mes droits à la formation. La réponse a été rapide, à peine deux semaines !

Zest : Comment se sont déroulés les mois de formation ? Franck : Nous avons débuté le cursus en présentiel début octobre, mais un mois plus tard, suite au confinement, les cours ont été poursuivis à distance. Seules quelques heures ont pu avoir lieu dans l’établissement. Le gros des cours a eu lieu sur Skype en visio et par chat. Cela a été une période compliquée car ni les professeurs, ni les élèves n’étaient préparés à cela et certains ont abandonné les cours. Suivre une formation de musique à distance n’est pas évident car le contenu s’y prête peu.  Personnellement, c’est surtout le manque d’échanges qui m’a le plus perturbé.

Zest : Avez-vous pu vous adapter rapidement au distanciel ? Franck : Il a fallu le faire, mais cela n’a pas été facile ! Je ne disposais pas des compétences nécessaires en informatique pour réaliser des exposés et des tableaux. J’ai dû me faire aider par des amis qui m’ont expliqué comment être efficace rapidement sur un ordinateur.  Mais cette expérience m’a enrichie et j’ai pu valider mon année. J’espère d’ailleurs pouvoir suivre à la rentrée prochaine un second cursus de formation.

Propos recueillis par Sandrine Y.

Recommandations