formation

Une hausse d’entrée en formation record pour les demandeurs d’emploi

L’année 2020 aura été salutaire pour la formation des demandeurs d’emploi avec un pourcentage d’entrées en formation de plus de 43 % par rapport à l’année précédente. Un succès largement expliqué par la réforme du Compte personnel de formation (CFP), activable de manière autonome par les candidats.

Selon la publication Statistiques, études et évaluations de septembre 2021 réalisée par Pôle emploi, le pourcentage d’entrée en formation des demandeurs d’emploi a explosé au dernier trimestre 2020 avec une augmentation historique de plus de  43,9% sur un an. Un chiffre record qui se mesure essentiellement au quatrième trimestre de l’année après la refonte du CFP.

Les effets du CFP autonome

Selon les chiffres de 2020 publiés par le Pôle emploi, 49 % des personnes entrées en formation dans l’année sont des demandeurs d’emploi faiblement qualifiés, soit une baisse de trois points par rapport à 2019. Le nombre de chômeurs de longue durée qui accèdent à la formation diminue également d’un point par rapport à l’année précédente, ainsi que la part des moins de 26 ans, qui constitue un quart des stagiaires. Ces modifications des profils se justifient par la refonte des formations CFP désormais en accès autonome et facilement utilisable par les candidats à partir de leur compte.Pôle emploi remarque d’ailleurs qu’en 2020 , les recours aux dispositifs de formation financés par ses services ont baissé de façon conséquente ainsi que les demandes d’aides individuelles à la formation (AIF), dont la part est désormais divisée par trois par rapport à 2019.

Les profils évoluent

Selon les chiffres publiés par Pôle emploi, en 2020, 307 300 formations ont été financées intégralement via l’application Mon compte formation. Un nouvel usage boosté par la crise sanitaire qui induit :

  • Des formations plus certifiantes (42% de l’ensemble des entrées en formation) et qui traduisent une volonté de perfectionnement et d’élargissement des compétences.
  • Des bénéficiaires plus qualifiés et moins éloignés de l’emploi avec seulement 12% de demandeurs d’emploi de longue durée.
  • Des demandeurs masculins plus nombreux : 56% d’entre eux mobilisent leur CFP.
  • Des candidats majoritairement âgés entre 26 et 49 ans à utiliser leur CFP par rapport au public des formations hors du dispositif.

Des formations plus courtes

En 2020, certains secteurs d’activité ont la côte et drainent de nombreuses entrées en formation. C’est le cas du transport (13%), du développement personnel et professionnel (13%), des langues (7%), de la manutention (7%), de la direction d’entreprise (6%) et du domaine de la santé et du sanitaire (4%), qui sont les formations les plus longues dans le temps.

Dans les autres domaines, en revanche, la durée des formations est courte avec une moyenne de  94 heures, en relation avec le développement des formations financées par le CPF. En contrepartie, la durée des formations AIF et AFC est en hausse avec respectivement plus de 75 heures et plus de 119 heures par cursus.

Sandrine.Y

Recommandations